Chirurgie des vertiges

Chirurgie des vertiges

Elle est indiquée dans les échecs des traitements médicamenteux ou lorsque les vertiges sont post-traumatiques comme les fistules périlymphatiques (fuite de liquide de l’oreille interne).

Elle peut comprendre une destruction par injections de médicaments (antibiotiques toxiques pour l’oreille interne) ou mécanique.
Ces vertiges sont à distinguer des "faux vertiges" (vertige des hauteurs, attaques de panique, hypotension orthostatique et troubles du rythme cardiaque, anémie sévère, hypoglycémie, période prémenstruelle).
Un interrogatoire et un bilan clinique initiaux sont fondamentaux. Ils s’attachent à éliminer dans un premier temps, une origine traumatique (fracture du rocher, traumatisme direct, commotion labyrinthique) ou neurologique.
Un bilan complémentaire par audioimpédancemétrie et vidéonystagmoscopie est réalisé. A l’issue de ce premier bilan, le vertige peut être distingué en vertige périphérique ou vertige central.