cou, thyroïde et glandes salivaires

Cou, thyroïde et glande salivaires

Chirurgie de la glande thyroïde (goitre, nodules) :
La chirurgie thyroïdienne a pour but de traiter les goitres, les nodules bénins, et les cancers de la glande thyroïde. Elle se déroule sous anesthésie générale ou sous hypnose, en ambulatoire ou le plus souvent lors d’une hospitalisation de 24-48h.

Chirurgie des tumeurs du cou bénigne et maligne :
La chirurgie cervicale a pour but de traiter les ganglions (adénopathies), les tumeurs bénignes (kystes, fistules, malformations) et les tumeurs malignes du cou. Elle se déroule sous anesthésie générale lors d’une hospitalisation de 24-48h.

Chirurgie des glandes salivaires (parotide, sous-maxillaire) :
La parotide est une glande salivaire située en avant et en dessous de l’oreille. Elle peut être le siège de tumeurs, bénignes ou malignes, seule une analyse anatomopathologique en permet le diagnostic. La glande sous maxillaire est une glande salivaire située sous le rebord de la mandibule. Elle peut être également le siège de tumeur ou de lithiases salivaires (calculs salivaires) responsable d’épisode de colique et d’infection de la glande.

La chirurgie des glandes salivaires :
a pour but de traiter les nodules, les hypertrophies, les lithiases et les tumeurs bénignes ou malignes des différentes glandes salivaires

Chirurgie des kystes et fistules congénitales cervico-faciales :
Les kystes et les fistules sont des malformations expliquées par la persistance d’une disposition anatomique, normalement transitoire au cours de la formation de l’embryon. Il existe différentes localisations : • Dos du nez, • Pré-auriculaire (en avant du pavillon) • Latéro-cervical (côté du cou) • Cervical médian (Kyste du tractus thyréoglosse L’exérèse doit être réalisée car ces malformations exposent aux risques d’infection à répétition, de fistulisation secondaire, voire même de cancérisation.

Chirurgie des ganglions du cou :
Devant un ganglion dont la taille a augmenté de façon persistante, l’exérèse doit être réalisée afin d’avoir une analyse anatomopathologique.